Kompany vaut 6 fois Philippe Gilbert

Par Dominique le 21 avril 2011 - 1 commentaire

Semer le blé, faire en sorte qu’il pousse puis le ramasser. Au fait : cela rapporte tant que ça, le fait d’être Belge et footballeur ?


Une information récemment répercutée ici et là laissait entendre que Vincent Kompany est actuellement le footballeur belge le mieux payé. Je le crois volontiers. Le Bruxellois évolue dans une compétition, le championnat d’Angleterre, où les salaires volent à des hauteurs quasi stratosphériques. En outre, il appartient à un club, Manchester City, où, depuis l’arrivée à sa tête d’un membre de la famille princière des Emirats arabes unis, les pétrodollars coulent à flots. Tout ceci pour préciser que Vincent Kompany perçoit chaque semaine 137.000 euros, soit plus de sept millions par an. Un montant colossal à l’échelon belge, qui équivaut grosso modo à la moitié du budget total de La Gantoise et au cinquième de celui du Sporting d’Anderlecht. « Et tout ça pour taper dans un ballon », comme dirait ma concierge quand elle dépose devant ma porte les journaux du matin…

Je l’aime bien, cette brave dame. Elle a une façon de pinailler. Elle pousse des cris d’indignation quand elle apprend ce que touche un sportif de haut niveau, mais elle n’a rien contre le fait que Leonardo DiCaprio a ramassé plus de soixante millions de dollars en 2010. « Il est si mignon », me rétorque-t-elle vaguement énamourée. Vincent Kompany ? Elle doit imaginer qu’il s’agit là du septième du nom, tout en se demandant parfois où il a pu donc passer. Au clair de lune, peut-être ?

Depuis qu’il est en Angleterre, Vincent Kompany carbure à fond la caisse. Au propre – ne vient-il pas d’être retenu dans l’équipe-type de la Premier League, un privilège rare ? – comme au figuré, raflant ainsi la mise : 548.000 euros par mois. Par comparaison, sachez qu’une enquête récemment publiée par « Het Belang van Limburg » révèle que le salaire annuel moyen d’un footballeur en Belgique se monte à 141.194 euros. Là, on parle en net, primes et avantages divers compris. Toujours d’après la même source, ce sont les joueurs du Standard qui seraient les mieux payés : 258.289 euros par an. Viennent ensuite ceux du Club Brugeois (251.258€), puis ceux du Sporting d’Anderlecht (225.069€), du Racing Genk (163.363€), de La Gantoise (152.072€) et, curieusement peut-être, du FC Malinois (132.623€). Saint-Trond (84.697€), Charleroi (81.472€) et l’AS Eupen (42.335€) ferment la marche.

Ces chiffres ont été établis sur base de la saison 2009-2010.    

A titre individuel, l’Anderlechtois Mbark Boussoufa était rétribué, avant son départ au Daguestan, pour le FC Anzhi, un millions 600.000 euros brut. Il devançait Jan Polak et Lucas Biglia, dont les appointements grimp(ai)ent à hauteur du million, soit le double de Romelu Lukaku. Au Standard, Steven Defour serait le mieux loti avec un million 500.000 euros. Puis viendrait Jelle Van Damme, qui, lui aussi, franchirait le cap du million d’euros. Avec 800.000€ par an, Karel Geeraerts est considéré comme le plus gros salaire du Club Brugeois, tandis qu’à Genk, la palme reviendrait à l’Israélien Elyaniv Barda avec un million d’euros. Pour leur part, Kevin De Bruyne, Marvin Ogunjimi et Jelle Vossen plafonnent à 500.000 euros. Enfin, Wesley Sonck aurait négocié son contrat de trois saisons au Lierse sur base d’une somme de deux millions 500.000 euros. De quoi voir venir, non ?

Car, c’est l’éternel problème de ce métier éphémère, il y a intérêt à épargner. Pour deux raisons. Un : on ne sait pas de quoi demain sera fait. J’entends par là qu’une blessure est susceptible de ruiner une carrière prometteuse. Deux : la carrière en question ne s’inscrit pas dans la durée. Quinze ans, dix maximum au top, et on tire l’échelle. C’est plutôt court. Dès lors, il y a intérêt à bien se débrouiller. Semer le blé, faire en sorte qu’il pousse et le ramasser. Dans ces conditions, mieux vaut être en tête du peloton qu’au milieu, non ? Quoique… A ce propos, prenez Philippe Gilbert. Comme moi, vous aurez salué les exploits du Rémoucastrien. Trois victoires en huit jours. Et peut-être un quatrième succès ce week-end, lors de Liège-Bastogne-Liège. Tout ça pour combien ? Un million deux cents mille euros, salaire présumé de Philippe Gilbert. Soit six fois moins que Vincent Kompany et à peine davantage que ce que Kim Clijsters perçoit chaque année de son seul équipementier. Je me demande ce que ma concierge va penser en lisant cela…

Dominique

14:00 Écrit par Dominique dans Jupiler Pro League | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

Commentaires

Tout ces millions il ne serait pas mieux utilisé à anéantir la fin dans le monde ?

Écrit par : parier foot | 21 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.